Les meilleurs bouchons d’oreille pour votre festival préféré

La période des festivals est presque arrivée ! Vos tickets sont épinglés sur votre tableau en liège, votre emplacement camping réservé et vous connaissez exactement les groupes que vous voulez voir en live. Ou peut-être vous n’avez rien réservé et vous attendez une opportunité de dernière minute. Quels que soient vos projets, votre pharmacien en ligne aimerait bien vous présenter les règles élémentaires pour protéger votre audition pendant votre festival préféré, ainsi que les meilleurs bouchons d’oreille pour festival.

La musique forte

Un décibel (dB) est l’unité de mesure du bruit. Une personne avec une bonne ouïe peut entendre les bruits à partir de 0 dB. Sous la barre des 75 décibels, le risque de détérioration de l’audition ou de bourdonnement d’oreille est presque nul. La limite d’exposition à un volume sonore de 75 dB est fixée à huit heures par jour. En respectant cette limite, on ne risque pas de perte auditive. Si le volume sonore passe la barre des 75 dB, le temps « sans risque » se réduit. Ce temps diminue de moitié par tranche de trois décibels supplémentaires. Par exemple, pour 78 dB, le temps d’exposition au bruit sans courir de risque n’est que de quatre heures. Or, la moyenne sonore dans les festivals de musique se situe entre 100 et 110 décibels, aussi fort qu’un avion au décollage à cinquante mètres ou travailler avec une tronçonneuse.

Les acouphènes

Une exposition trop longue ou la musique trop forte peut entraîner des acouphènes. Les personnes qui souffrent d’acouphènes entendent des bruits continus sans source extérieure. Ces bruits ressemblent le plus souvent à des sifflements, à des bourdonnements ou au chant des cigales. Les acouphènes se déclenchent suite à une chute d’audition, à un traumatisme sonore, ou parfois, à une inflammation de l’oreille.

Des bouchons d’oreille spécialement créés pour festivals

Période de plaisir par excellence, pour ne pas transformer un heureux souvenir en cauchemar, n’oubliez pas qu’une forte exposition sonore peut s’avérer dangereuse pour vos oreilles. Alors aux objections habituelles du type « Et comment faire pour profiter de la musique ? », « Oh c’est juste pour une fois », voyez les choses différemment ! Les bouchons d’oreille ne coupent pas le plaisir d’aller en concert, au contraire ils en améliorent l’expérience et la prolongent.

5 règles élémentaires de survie en festival pour vos oreilles

Cet intense moment de plaisir entre amis, à danser, chanter sous des tonnerres de guitare ou de beat endiablé, est rendu possible pour un petit organe de votre corps, le plus sensible : l’oreille. Mais n’oubliez pas les cinq règles élémentaires pour éviter les dommages irréversibles sur votre ouïe et continuer à profiter de la musique pendant de longues années :

  • Restez à l’écart des enceintes où l’intensité est trop importante.
  • Espacez vos temps d’écoute par des périodes de calme sonore : reposez vos oreilles. Plus votre temps d’écoute s’étale dans le temps, plus vos oreilles s’épuisent. Retournez au camping faire une sieste ou mettez-vous un peu à l’écart pour vous rafraîchir.
  • Portez des bouchons d’oreille adaptés : gardez vos bouchons d’oreille pendant l’exposition sonore.
  • Si vos oreilles commencent à vous faire mal, mettez-vous à l’abri : votre corps vous envoie un signal, écoutez-le !
  • N’improvisez jamais des bouchons d’oreille avec du papier toilette ou du journal : vous risquez de blesser vos oreilles.

Bon festival à tous !

Source : Blox