Les conseils de votre pharmacien en ligne contre les différents types de toux

Une toux est une chose tout à fait normale, par exemple si vous êtes enrhumé, si vous avalez de travers ou si vous inhalez de la fumée. Mais pourquoi toussons-nous et que se passe-t-il au fond ? Et comment lutter contre la toux ? Et un sirop antitussif, est-ce vraiment nécessaire ? Votre pharmacien en ligne aimerait bien répondre à toutes ces questions et plus.

Qu'est-ce que la toux ?

La toux est une forme forcée de respiration qui peut être utile dans bien des cas. Vu son utilité, il est généralement recommandé de ne pas lutter contre la toux. La toux est utile parce que :

  • Tousser contribue à expulser les glaires qui ont été produites comme moyen de défense contre une infection ou des substances inhalées.
  • Elle permet également de recracher les aliments ou les « corps étrangers » qui sont littéralement « passés par le mauvais trou » .
  • Elle remplit également une fonction de signal indiquant que des substances irritantes ont été inhalées.

Une toux permettant d'expectorer des glaires se qualifie de toux grasse. À défaut de glaires, on parle de toux sèche ou d'irritation. La toux peut fortement varier. Cela peut aller d'une simple quinte de toux à une affection chronique qui dure plus de deux semaines ou revient régulièrement.

Par quoi la toux est-elle provoquée ?

Souvent, la toux résulte d'une affection respiratoire :

  • Un rhume, l'exemple le plus fréquent mais aussi le plus banal ;
  • Une inflammation des oreilles, du larynx ou des poumons ;
  • Les affections pulmonaires chroniques comme l'asthme ou la bronchite ;
  • La grippe.

On peut également tousser lorsque l'on avale de travers ou que la muqueuse de la trachée est irritée, par exemple si l'air que l'on respire est trop froid ou trop sec, ou encore en raison de substances nocives comme l'ammoniac ou de la fumée. D'autres causes possibles sont le tabagisme (toux du fumeur), la nervosité (toux nerveuse) ou des médicaments (toux d'irritation).

Que pouvez-vous faire vous-même en cas de toux ?

Surtout chez les enfants, il est recommandé de boire souvent de petites quantités (par exemple de l'eau, du jus de fruit ou du thé léger). Cela s'avère tout aussi efficace qu'un sirop contre la toux. En cas de toux grasse, cela liquéfiera les glaires afin qu'elles puissent être expectorées plus facilement. En cas de toux sèche, boire évite que les muqueuses se dessèchent. S'il n'est pas possible de boire, on peut également sucer une pastille ou un bonbon afin de réduire l'irritation due à la toux. Attention : ne jamais donner de bonbon à sucer aux enfants de moins de trois ans, ils pourraient en effet s'étouffer.

Bien que beaucoup croient à certains « remèdes de grand-mère » comme le sirop de limaces ou un grog composé de vin chaud et de sucre candis avant d'aller dormir, aucune recherche n'a permis de démontrer que cela s'avère plus efficace que de boire régulièrement de petites quantités.

Chez les jeunes enfants qui ne parviennent pas encore à bien tousser, et où les mucosités restent donc dans les bronches, le médecin pourra prescrire un massage par tapotements. Généralement, quelques séances chez le kinésithérapeute suffiront à éliminer ces mucosités.

Faut-il consulter un médecin en cas de toux ?

En cas de toux, il n'est pas toujours nécessaire de consulter un médecin. Il s'avère nécessaire de consulter un médecin dans les cas suivants :

  • La toux s'accompagne d'un des symptômes suivants : fièvre élevée, fièvre qui dure plus de trois à quatre jours, sang dans les glaires, douleur lancinante forte, essoufflements, oppression ou un râle lors de la respiration ;
  • Si la toux dure plus de trois semaines sans que vous soyez enrhumé ;
  • Si vous suspectez que la toux est due à un médicament ;
  • En cas de toux nocturne chez les personnes souffrant de problèmes cardiaques ou gastriques ;
  • Chez les nouveau-nés et bébés de moins de six mois qui toussent fréquemment et donc boivent difficilement et qui sont atteints d'un des symptômes susmentionnés ;
  • Si vous avez plus de 65 ans et que vous toussez fortement durant plusieurs jours ;
  • Si, en tant qu'adulte, vous vous mettez à tousser soudainement, sans cause claire et détectable ;
  • Lorsqu'un enfant commence soudainement à tousser sans être enrhumé. Il peut en effet s'agir d'un étranglement. Si la quinte de toux ne passe pas, appeler au plus vite une aide médicale.

Sirop antitussif

Il existe de nombreux malentendus quant à la façon de traiter une toux. Ainsi, beaucoup pensent qu'il faut immédiatement prendre un sirop contre la toux afin de remédier le plus vite possible à la situation. Ils se trompent car une toux qui s'accompagne d'un refroidissement ne doit être maîtrisée que très rarement. Si vous stoppez la toux, vous empêchez les glaires et les microbes qui les accompagnent de sortir de l'organisme.

Certains sirops pour la toux sont en vente libre, ce qui peut donner l'impression qu'ils sont sans danger. Rien n'est plus faux ! Tout comme d'autres médicaments, les sirops pour la toux peuvent engendrer des effets secondaires comme des vertiges, des obstructions, de la somnolence, des problèmes gastriques et intestinaux. N'administrez donc jamais sans avis médical un sirop contre la toux à un enfant de moins de deux ans. Et surtout ne sautez pas sur la bouteille de sirop sans demander un avis médical.

Si vous voulez quand même prendre quelque chose pour vous aider à éliminer les glaires, un sirop fluidifiant est souvent la meilleure idée. Un tel sirop aide à expectorer plus facilement les glaires. Mais même ici, mieux vaut vous informer au préalable auprès de votre pharmacien.

Si vous avez encore des questions sur la toux, n'hésitez surtout pas à contacter votre médecin ou votre pharmacien en ligne.

Source : MC