Conseils de votre pharmacien en ligne pour le sport et l'asthme

En Belgique, environ un demi-million de personnes souffrent d'asthme, le rendant une des affections les plus courantes. L'asthme peut limiter considérablement votre vie et votre liberté de mouvement, mais vous pouvez quand même apprendre à vivre avec. Le sport peut également être un véritable défi si vous souffrez d'asthme, mais grâce aux conseils de votre pharmacien en ligne, vous aussi, vous pouvez profiter de votre sport préféré.

Le sport et l'asthme

Le sport est souvent recommandé aux asthmatiques, car il permet de développer leur capacité pulmonaire et de renforcer leurs muscles respiratoires, comme le diaphragme. Cependant, l'inhalation d'air froid et sec, lors de l'exercice ou à la récupération, peut être à l'origine de crises d'asthme (ce que l'on appelle l'asthme d'effort). C'est donc toujours important de rester prudent si vous décidez de faire du sport et d'en parler avec votre médecin.

Quelles précautions à prendre quand vous allez faire du sport ?

Les crises d'asthme d'effort sont d'autant plus fréquentes si votre asthme est mal contrôlé. Un bon contrôle de l'asthme (et éventuellement un renforcement du traitement de fond) est indispensable avant de démarrer une activité sportive. Certains médicaments du traitement de fond, comme les bronchodilatateurs (les inhalateurs) permettent de prévenir les crises d'asthme d'effort.

D'une manière générale, un échauffement progressif est nécessaire avant de démarrer votre activité sportive. Gardez à portée de main votre médicament habituel pour traiter une éventuelle crise d'asthme dès les premiers signes.

Si vous ne faites pas souvent de crises d'asthme d'effort, vous pouvez déjà utiliser votre inhalateur dix à vingt minutes avant l'effort. En revanche, si vous faites plus fréquemment des crises d'asthme d'effort, c'est probablement parce que votre asthme est mal traité. Dans ce cas, parlez-en avec votre médecin pour augmenter votre traitement de fond, et faites attention à bien suivre ses conseils. Vous avez des questions sur l'utilisation de votre inhalateur ? Votre médecin ou votre pharmacien seront heureux de vous aider.

Les précautions à prendre par les sportifs asthmatiques

  • Gardez votre traitement d'urgence à portée de main et n'hésitez pas à le prendre dès les premiers signes.
  • Prenez votre médicament protecteur prescrit avant l'effort.
  • Mesurez votre souffle avant et après l'effort.
  • Renoncez (ou attendez un peu) si vous ne vous sentez pas bien sur le plan respiratoire.
  • Modulez votre effort, écoutez-vous et n'allez pas au-delà de vos limites.
  • Prenez le temps de vous échauffer et de débuter les efforts progressivement.
  • Ne vous arrêtez pas brutalement, mais progressivement.
  • Respirez par le nez pour réchauffer l'air inspiré.
  • Buvez suffisamment avant, pendant et après l'effort.
  • Adaptez votre tenue à la température : n'allez pas prendre froid.
  • Tenez compte des conditions atmosphériques.
  • Et si le temps est trop venteux, trop sec ou trop froid, renoncez.

De manière générale, essayez d'éviter :

  • Le vent.
  • Le brouillard.
  • L'air froid et sec.
  • La pollution.
  • Les gymnases et les vestiaires poussiéreux.
  • Les altitudes élevées (à partir de 2000 mètres).

Certains sports sont-ils recommandés ou déconseillés aux personnes asthmatiques ?

Il n'y a pas de sport particulièrement recommandé lorsqu'on souffre d'asthme. La natation, même en piscine si l'eau n'est pas trop chlorée, peut être une option intéressante.

Le seul sport à ne pas faire est la plongée sous-marine avec bouteille. Le risque d'une crise est important en plongée, parce que l'air comprimé dans la bouteille est froid et totalement sec, ce qui augmente le risque. En plus, avec l'augmentation de la pression sous l'eau, l'air que l'on respire est plus dense et la concentration d'un éventuel polluant s'en trouve augmentée. C'est également une bonne idée d'éviter les sports où vous êtes exposé aux allergènes, comme l'équitation ou les sports dans les forêts ou les champs, surtout dans les périodes de forte pollution atmosphérique ou en hiver.

Et finalement, certains estiment que l'on peut faire du sport si l'asthme est ancien et n'a pas provoqué de manifestation depuis longtemps. Mais il faut quand même faire attention, car l'asthme peut toujours se déclencher à nouveau, à n'importe quel moment. Vous voulez commencer à faire du sport ? Une moyenne de trente minutes de marche, cinq fois par semaine est déjà un bon départ. Mais restez quand même prudent et gardez toujours un œil sur votre inhalateur ! Nous vous souhaitons beaucoup de succès !