Nos conseils pour la diversification alimentaire de votre bébé

Les premières bouchées de votre bébé sont toujours excitantes. Bien sûr, vous ne voulez que le meilleur pour votre petit bout de chou et ce n'est pas toujours facile à déterminer ce qu'il faut lui servir. En plus, pour beaucoup de femmes, l'allaitement est un moment spécial auquel il est souvent difficile de renoncer. Votre pharmacien en ligne vous offre ses conseils pour vous aider lors de la diversification alimentaire !

De l'allaitement à la nourriture solide

Le passage d'une alimentation s'appuyant exclusivement sur le lait maternel ou infantile à une alternance entre le lait et les premières panades pour évoluer ensuite vers de véritables repas complets est un moment spécial. Comment savoir à quel moment votre bébé doit manger et en quelle quantité ? Cette période de transition s'avère parfois complexe et contraignante.

Après quatre à cinq mois, vous commencez généralement - après concertation avec votre médecin - à donner les premières panades à votre bébé. Il vous fait lui-même savoir quand il en a besoin. Pour ses premières bouchées, prévoyez une quantité d'environ 125 grammes que vous donnez entre deux tétées ou biberons. C'est aussi important de laisser votre enfant déterminer lui-même la quantité dont il a besoin. Ce n'est pas encore un critère important pour le moment : les panades servent simplement à s'entraîner et de se familiariser avec ce nouveau mode d'alimentation. Dans cette phase, les panades ne sont pas destinées à remplacer le lait qui reste la nourriture principale de votre bébé.

À chacun son rythme

Votre enfant va découvrir de nouveaux goûts et il en profitera au maximum s'il peut lui-même déterminer son rythme. Par exemple, laissez votre enfant essayer d'abord divers types de fruits et de légumes. Les deux premières semaines, vous pouvez lui donner des panades de légumes. Ensuite vous pouvez commencer avec des panades de fruits. Faites-lui par exemple d'abord découvrir une seule sorte de légumes ou de fruits, que vous proposerez étape par étape. Ensuite, essayez un nouveau goût. Quand votre petit est habitué aux légumes et aux fruits, vous pouvez commencer avec de la viande et du poisson à partir de six mois. Il s'agit alors déjà d'un vrai repas !

Faites attention aux pratiques et tendances que vous suivez

Aussi la pratique de la consultation diététique a dû s'adapter aux nouvelles découvertes scientifiques. Mais en tant que jeune parent, la multiplication des sources d'information sur la diversification alimentaire - pas toujours cohérentes ou en accord les unes avec les autres - peut bien entraîner un sentiment d'incertitude et un questionnement permanents.

  • Par exemple, la recommandation concernant l'âge d'introduction du gluten, qui est passée du « plus tard possible » à « à partir de l'âge de six mois ».
  • Les fruits rouges, qui n'étaient pas conseillés avant un an, reçoivent à présent un feu vert dès le début de la diversification.
  • Ou encore l'introduction de l'œuf, initialement limitée à l'âge d'un an, ramenée à six mois en commençant par le jaune, puis désormais l'œuf entier dès le début de la diversification.

Le plus important est de laisser votre enfant déterminer son propre rythme et de ne rien forcer. Certains bébés sont prêts plus tôt que d'autres et ce n'est certainement pas un sujet de préoccupation ! Cependant, si vous avez encore des questions concernant la meilleure nourriture pour votre bébé ou si vous avez du mal avec ses premières bouchées, votre pédiatre et votre pharmacien en ligne seront heureux de vous aider à choisir la bonne nourriture ou à dresser un schéma d'alimentation. Nous vous souhaitons bonne chance et bon appétit !

Source : Olvarit