Conseils de votre pharmacien en ligne contre les bouchons de cérumen

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le cérumen est utile pour nos oreilles. Il protège le conduit auditif des bactéries et des infections. Néanmoins, lorsque l’on produit trop de cérumen, ou lorsqu’il est trop épais pour être évacué naturellement par notre corps, il s’accumule et peut former un bouchon. Découvrez avec votre pharmacien en ligne l’importance d’une bonne hygiène auriculaire.

Le cérumen

Le cérumen est une cire jaune produite par nos oreilles qui lubrifie le conduit auditif et constitue une protection naturelle contre les bactéries. Le cérumen présente généralement une couleur brun-jaune, mais il peut s’assombrir en séchant ou en raison des saletés et poussières qui proviennent de l'extérieur.

Quelle est l’utilité du cérumen ?

Le cérumen n’est pas problématique en soi. Bien au contraire même, puisqu’avec le conduit auditif, il a une fonction nettoyante et protectrice. La peau du canal auditif fait en sorte que le cérumen soit orienté vers l’extérieur. Grâce à sa consistance collante, le cérumen emporte vers l’extérieur les cellules mortes, les saletés accumulées et les microorganismes, et comme il est acide, il offre une protection complémentaire contre les inflammations dues à des champignons et des bactéries. Et comme il est également gras, il protège d’un assèchement et d’une dégradation du conduit auditif et du tympan ainsi que de l’humidité pénétrante.

Qu’est-ce qu’un bouchon de cire ?

Un bouchon de cire, ou une « oreille bouchée », se forme par l’accumulation de cérumen dans le conduit auditif. Il s’agit de l’affection la plus fréquente du conduit auditif. Le conduit auditif, qui relie le pavillon au tympan, est tapissé de cellules cutanées, qui sont séparées entre elles par des follicules capillaires, des glandes sébacées et des glandes cérumineuses. Ce sont ces dernières qui produisent le cérumen. Les principales causes d’un bouchon d’oreille sont :

  • Une production de cérumen naturellement abondante ;
  • L’utilisation des cotons-tiges qui poussent le cérumen au fond du conduit ;
  • L’utilisation régulière d’écouteurs sans une hygiène particulière ;
  • Un système d’expulsion naturelle du cérumen défaillant (un conduit auditif trop étroit ou une pilosité élevée dans l’oreille).

Une bonne hygiène auriculaire

Non seulement pour vous, mais aussi pour vos enfants (et surtout pour les petits enfants), une bonne hygiène auriculaire est indispensable. Pour ne pas abîmer votre tympan, vous devez être très prudent en nettoyant votre conduit auditif. Il est aussi très important de ne pas se nettoyer les oreilles trop souvent. Le cérumen est la meilleure protection naturelle de vos oreilles, alors une fois par semaine - voire une fois tous les dix jours - est un rythme raisonnable pour se nettoyer les oreilles.

  • L’eau savonneuse : l'eau savonneuse est la solution la plus simple et la moins coûteuse pour nettoyer le conduit auditif sans risque. Il faut néanmoins faire attention à la puissance du jet et à la température de l’eau pour ne pas abîmer le tympan.
  • Un spray auriculaire : en cas de production (trop) importante de cérumen, il est possible d'utiliser un spray. Vaporisez le spray dans le conduit auditif, penchez la tête et massez légèrement votre tragus (le petit tubercule situé en dehors et au devant de l'orifice du conduit auriculaire). Ce procédé va fragmenter le cérumen et l'aider à s'écouler vers l'extérieur.
  • Un cure-oreille : un cure-oreille permet de retirer l'excédent de cérumen, sans aller trop loin dans le conduit. Grâce à sa forme, il est impossible de pousser le cérumen vers le tympan.