Conseils de votre pharmacien en ligne pour soigner les yeux rouges

On dit souvent que les yeux sont les miroirs de l’âme … Extrêmement fragiles et sensibles, nous ne leur prêtons cependant pas toujours l’attention qu’ils méritent, jusqu’à ce qu’il leur arrive quelque chose. Prendre bien soin de vos yeux est donc très important ! Des yeux secs ou rouges aux blépharites et conjonctivites, découvrez l’importance des bons soins au bon moment.

Des yeux rouges

Les yeux rouges … tout le monde en souffre parfois. Mais pourquoi sont-ils rouges et que pouvez-vous y faire ? Les yeux rouges sont souvent la conséquence d'une irritation de la muqueuse transparente qui recouvre la partie blanche de l'œil. Le blanc de l'œil devient rouge ou « injecté de sang ». Dans la plupart de cas, une rougeur de l’œil est bénigne et passera assez rapidement, surtout si elle est causée par des facteurs temporaires, comme le vent et le froid.

Certains médicaments peuvent aussi causer des yeux rouges, comme les antihistaminiques, les bêtabloqueurs, les spasmolytiques, les diurétiques, les psychotropes, les chimiothérapeutiques et les conservateurs que l’on trouve souvent dans les collyres.

Les différents types d’yeux rouges

Une rougeur de l’œil est le plus souvent due à une dilatation ou une rupture des petits vaisseaux sanguins qui irriguent l’œil. C'est ce que l’on appelle en termes médicaux une hémorragie sous-conjonctivale. Une telle hémorragie peut paraître assez affreuse, parce que votre œil devient (partiellement) rouge feu, mais ne vous inquiétez pas, elle guérira automatiquement et ne nécessite pas de traitement.

En outre, deux yeux rouges au même temps (bilatéralement) peuvent aussi être un symptôme de certaines autres affections oculaires. Voilà pourquoi il faut savoir les distinguer afin de bien les soigner :

    • Les yeux secs :
      • Causes : e.a. travailler longtemps sur écran, certains médicaments ;
      • Symptômes : yeux rouges, sensation de « sable » dans l’œil, yeux larmoyants, rougeurs diffuses ;
      • Traitement : larmes artificielles sans conservateur, bonne hygiène des paupières, une alimentation ou un complément alimentaire riche en acides gras oméga.
    • La blépharite :
      • Symptômes : sensation d’irritation ou de brûlure, pas de sécrétions, bord de paupière rouge, squames et croûtes sur les paupières, paupières qui démangent, rosacée ;
      • Traitement : bonne hygiène des paupières, chaleur, massage.
    • La conjonctivite allergique :
      • Causes : e.a. allergènes saisonniers, antécédents médicaux ;
      • Symptômes : yeux larmoyants ou qui démangent, autres symptômes allergiques (asthme, eczéma, rhume des foins) ;
      • Traitement : éviter le contact avec l’allergène, médicament antiallergique topique.
    • La conjonctivite à adénovirus :
      • Symptômes : sensation d’irritation ou de brûlure, sécrétions aqueuses, œil fortement enflé qui pique et qui larmoie, irritation, rhume, infection respiratoire
      • Attention : très infectieuse ;
      • Traitement : bonne hygiène des mains, larmes artificielles sans conservateur, sérum physiologique, bonne hygiène des paupières.
    • La conjonctivite bactérienne :
      • Symptômes : sensation d’irritation ou de brûlure, œil collé, sécrétions jaunes ou purulentes ;
      • Traitement : nettoyage au sérum physiologique, antiseptiques topiques, bonne hygiène des paupières.
    • Kératoconjonctivite aux UV (photokératite) :
      • Causes : e.a. banc solaire, souder sans protection, vacances au soleil ou à la neige ;
      • Symptômes : yeux enflés qui larmoient, douleurs ;
      • Traitement : larmes artificielles sans conservateur, lunettes à verres foncés, analgésiques en cas de douleur intense.

Quand consulter votre ophtalmologue ?

Les affections légères peuvent souvent être traitées à domicile, par exemple avec des collyres ou des larmes artificielles. Mais au même temps, vous n’avez qu’une paire d’yeux, alors en cas de doute ou d’aggravation, il est toujours sage de consulter un ophtalmologiste. En plus, il faut toujours consulter votre ophtalmologue en cas d’un des symptômes suivants : la photophobie, une vision réduite, des douleurs intenses, une différence de taille entre les deux pupilles (anisocorie), un cerne violet-rouge autour de la cornée, des taches blanches sur la cornée, un traumatisme récent ou une intervention chirurgicale récente, un corps étranger ou des antécédents d’herpès simplex. Et aussi si vous portez des lentilles de contact et vous souffrez d’une des affections mentionnées ci-dessus, vous devez contacter immédiatement votre ophtalmologue.