Conseils de votre pharmacien en ligne pour protéger vos enfants du soleil

Vous partez vers le sud cet été, à la plage ou en camping avec vos enfants ? Bien sûr, les vacances sont encore plus belles sous le soleil, mais n’oubliez pas de bien protéger vos enfants. Personne n’aime les coups de soleil, mais la peau de vos enfants est encore beaucoup plus fragile que la vôtre. Avec les conseils de votre pharmacien en ligne, vous pouvez profiter de vos vacances l’esprit tranquille.

Les enfants et le soleil : une peau sensible à protéger

La peau de vos enfants, encore en construction, est beaucoup plus fragile que la vôtre, notamment face aux méfaits des rayons UV. En plus, les systèmes pigmentaire et immunitaire sont encore en construction, et leur peau est plus fine … Les spécificités et l’immaturité cutanées de l’enfant le rendent très vulnérable au soleil. Résultat : 50 % des dommages cellulaires liés à l’exposition aux rayons UV se produisent avant l’âge de 19 ans. En tant que parent, vous devez donc être très vigilant et adopter les gestes de prévention indispensables.

Une peau fine, un système pigmentaire immature

Si les adultes sont convaincus des dangers du soleil, ils ne sont pas toujours conscients de l’extrême vulnérabilité de la peau des plus jeunes. Or la peau des enfants, encore en construction, est immature et donc plus vulnérable aux agressions du soleil :

  • Plus fine, elle est sujette à des dommages cellulaires plus profonds.
  • Dotée d’un système pigmentaire peu développé, elle ne bénéficie d’aucun système d’autodéfense (qui participe, chez l’adulte, à la protection de la peau contre les UV).

C’est pourquoi, les enfants doivent être parfaitement protégés, encore plus que les adultes.

Très vulnérables aux coups de soleil, aux dommages cellulaires et aux coups de chaleur

Environ 80 % de l’exposition aux UV au cours de notre vie a lieu avant nos 18 ans. Pourquoi ? En vacances, un tiers des enfants passe en moyenne 15 heures par semaine en maillot de bain au soleil : c’est beaucoup trop. Surtout quand on sait que l’eau et le sable réfléchissent 30 % des UV. En plus, à cet âge-là, les enfants sont incapables d’évaluer le danger. Conséquence : ils ne manifestent leur malaise que quand le mal est fait :

  • Les coups de soleil et les agressions cellulaires profondes causent des dommages irréversibles et fragilisent la peau à long terme (accélération du vieillissement cutané, augmentation du risque de développer plus tard un cancer de la peau).
  • À ces dommages profonds peuvent aussi s'ajouter le risque de déshydratation ou encore celui du coup de chaleur (insolation).

Se protéger dès le plus jeune âge

Protéger vos enfants signifie avant tout les éduquer. Ainsi, une étude réalisée en Allemagne auprès de jeunes enfants, a démontré que l’éducation solaire multiplie par 5 les bons réflexes de protection :

  • Éviter les heures d’ensoleillement maximum (entre 12 h 00 et 16 h 00) en privilégiant les activités à l’ombre ou la sieste.
  • Porter un chapeau à large bord, des lunettes de soleil à verres filtrants et des vêtements foncés (un tee-shirt noir est plus protecteur qu’un tee-shirt blanc).
  • Appliquer de la crème solaire fréquemment et généreusement (au moins deux couches, toutes les deux heures, avant chaque exposition et après chaque baignade) sur toutes les parties découvertes (sans oublier la nuque, les oreilles et les pieds) !
  • Choisir une crème spécialement formulée pour les enfants, avec un indice de protection 50, résistante à l’eau et au sable.
  • Boire régulièrement.

ATTENTION ! Avant leurs 3 ans, l’ensemble du corps médical recommande l’éviction totale du soleil.

Vous voulez en savoir plus sur comment mieux protéger vos enfants du soleil ? N’hésitez pas à demander conseil à votre pédiatre ou à votre pharmacien en ligne.

Source : La Roche-Posay