Les conseils de votre pharmacien en ligne pour les médicaments périmés

Les médicaments : mieux vaut les avoir sans en avoir besoin qu’en avoir besoin sans les avoir. Résultat : les médicaments « au cas où » non utilisés ont tendance à remplir nos armoires à pharmacie sans que nous ne sachions vraiment quoi en faire. Mais que faire avec les médicaments (presque) périmés ou avec un médicament que vous n’utilisez plus ? Peuvent-ils encore être utilisés ? Et comment vous en débarrasser ?

Un médicament périmé, l’est-il vraiment ?

Si un médicament peut encore être utilisé sans danger après la date de péremption, dépend du type de médicament et de depuis combien de temps le médicament est périmé. En principe, la date de péremption sur un médicament indique, tout comme sur les aliments, « une efficacité et une sécurité d'utilisation jusqu’à ». C’est jusqu’à cette date que le fabricant garantit une utilisation en toute sécurité et une efficacité à 100 %. C’est possible que le médicament soit encore efficace après cette date, mais ce n'est plus une garantie. En plus, son efficacité diminuera peu à peu, parce la substance active du médicament commence à dégrader.

Par exemple, un comprimé contre le rhume des foins sera beaucoup moins dangereux après sa date de péremption qu’un médicament spécifique pour contrôler votre tension artérielle ou pour combattre l’épilepsie, parce que pour ces derniers, la concentration des ingrédients est très importante pour leur efficacité et pour votre santé.

En plus, les médicaments liquides sont plus sujets à expiration que les comprimés ou les gélules. Pour les médicaments liquides, comme les gouttes ou les crèmes, la durée de conservation n’est garantie jusqu’à la date de péremption que si vous n’avez pas encore ouvert l’emballage. Et finalement, les collyres et les préparations dites magistrales ont une durée de conservation très courte (souvent moins d’un mois), alors faites attention de toujours lire attentivement la notice !

Par contre, pour la plupart des médicaments, mieux vaut ne pas prendre de risques, alors lorsque la date de péremption d’un médicament est dépassée, on recommande de ne plus les utiliser.

En cas de doute, consultez toujours votre médecin ou votre pharmacien !

Des médicaments périmés ou non utilisés ? Rapportez-les à votre pharmacien !

Les médicaments ne sont pas des produits comme les autres. Les médicaments périmés ou non utilisés ne sont donc pas non plus des déchets comme les autres. Le secteur pharmaceutique organise et finance la collecte sélective des médicaments périmés ou non utilisés afin de les faire détruire en toute sécurité. Votre contribution ? Deux gestes simples et gratuits : trier et rapporter.

  • Tenir votre armoire à pharmacie à l’œil : un geste important pour votre santé. Ne gardez pas les médicaments périmés chez vous : utiliser des médicaments périmés est dangereux. De même, évitez de conserver des médicaments que vous n’utilisez plus. En effet, certains traitements prescrits n’exigent pas d’aller jusqu’au bout de la boîte ou du flacon. Ces médicaments, qui vous ont été prescrits par votre médecin ou conseillés par votre pharmacien dans une situation bien précise, peuvent être inadaptés, voire dangereux pour d’autres usages. Certains médicaments ont aussi une durée de conservation limitée après ouverture. Contrôlez donc régulièrement votre armoire à pharmacie et retirez-en les médicaments que vous n’utilisez plus.
  • Rapporter les médicaments périmés ou non utilisés à la pharmacie : un geste utile pour votre sécurité et celle de vos proches. Il est interdit, car nocif pour l’environnement, de jeter des médicaments périmés ou non utilisés dans les toilettes, éviers etc. Et les jeter à la poubelle est fortement déconseillé (enfants imprudents, animaux en quête de nourriture etc.). C’est pourquoi l’industrie pharmaceutique, les grossistes en médicaments et les pharmaciens unissent leurs efforts pour organiser un dispositif de collecte et d’élimination des médicaments périmés ou non utilisés. Ce dispositif respecte l’environnement et permet de garantir l’efficacité, la qualité et la sécurité des médicaments jusque dans votre armoire à pharmacie.

Attention : vous ne pouvez pas rapporter vos médicaments périmés ou non utilisés dans les parcs à conteneurs. Ils doivent impérativement être rapportés chez votre pharmacien. Tous les pharmaciens sont légalement obligés de les reprendre gratuitement en vue de leur élimination, même si vous ne les avez pas achetés à la pharmacie en question.

Que pouvez-vous faire ?

Les médicaments périmés et non utilisés n’ont pas leur place dans votre armoire à pharmacie et leur consommation peut nuire à votre santé. Vous devez donc vous en débarrasser, mais pas n’importe comment. En rapportant à votre pharmacien les médicaments périmés et ceux que vous n’utilisez plus, vous contribuez à une meilleure gestion des déchets pharmaceutiques. Quelques petits conseils :

  • Vérifiez régulièrement (deux à trois fois par an) votre armoire à pharmacie ;
  • Sortez les médicaments périmés et non utilisés de leur boite ;
  • Recyclez les notices et les boîtes vides avec les papiers et cartons ; mettez les bouteilles en verre vides et propres dans une bulle à verre et les blisters, les tubes et les pots vides dans les ordures ménagères ;
  • Rapportez les aiguilles au parc à conteneurs dans un conteneur à aiguilles (les seringues sans aiguille vont dans les ordures ménagères) ;
  • Rapportez les blisters, pots, flacons, tubes, bouteilles et sprays entamés ou non utilisés à votre pharmacien.

Pour toute question concernant les médicaments périmés, le tri, la collecte ou les médicaments que vous pouvez conserver sans risque dans votre armoire à pharmacie, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

Source : APB