Les conseils de votre pharmacien en ligne quand votre enfant a de la fièvre

Nous avons tous tendance à nous inquiéter lorsque notre petit(e) a de la fièvre. En fait, pour les parents, une poussée de fièvre est l'une des raisons les plus fréquentes d’emmener leur enfant chez le médecin. Et plus la fièvre est élevée, plus votre inquiétude augmente. Cependant, en règle générale, la fièvre chez un enfant n’est pas très inquiétante. Dans la plupart des cas, elle est en effet provoquée par des virus qui disparaissent spontanément. Mais quand faut-il s’inquiéter ? Votre pharmacien en ligne l’explique.

La fièvre

La fièvre inquiète souvent à tort. La fièvre est avant tout un mécanisme physiologique de défense contre les maladies infectieuses qui a des effets bénéfiques pour combattre les infections, en réduisant la multiplication des virus et des bactéries et en augmentant la capacité des globules blancs à répondre à l'infection. En effet, l’augmentation de la température corporelle révèle un bon fonctionnement du système immunitaire.

De plus, certains de nos mécanismes de défense fonctionnent mieux avec une température élevée. Lors des poussées de fièvre, le foie produit par exemple des substances qui limitent la multiplication des agents pathogènes. Pour que notre système immunitaire fonctionne de manière optimale, le mieux est donc de ne pas essayer de réduire cette fièvre, sauf si elle est trop élevée ou incommodante.

Quels sont les symptômes de la fièvre ?

Outre un sentiment général de malaise, des maux de tête et une perte d’appétit, les symptômes suivants peuvent apparaître en cas de hausse de la température corporelle :

  • Sensation de froid ;
  • Frissons, voire tremblements ;
  • Claquements de dents ;
  • Hausse du rythme cardiaque et de la pression artérielle.

La fièvre s’accompagne également souvent de maux de dos et de douleurs musculaires ou articulaires, qui sont souvent provoquées par des substances produites par notre organisme pour augmenter sa température.

Votre enfant a de la fièvre, quand faut-il s’inquiéter ?

Le niveau de la température est moins important que le comportement de votre enfant. S’il a de la fièvre, mais joue et réagit normalement, ce n’est généralement pas grave et vous n’avez pas vraiment à vous inquiéter. Une visite chez le médecin est toutefois nécessaire s’il :

  • Manque d’appétit, a l’air étourdi ou confus ;
  • Est très difficile à réveiller, est apathique ou réagit à peine lorsque vous lui parlez ;
  • Gémit de manière ininterrompue et monotone, se plaint, pleurniche ou pleure sans arrêt ;
  • Présente une couleur de peau différente ou des éruptions cutanées ;
  • N’a plus d’appétit et refuse de boire ou de manger plus d’un repas par jour ;
  • Est déshydraté : a moins de langes mouillés, les lèvres sèches, les yeux rétractés ;
  • A des spasmes ;
  • Respire rapidement pendant un long moment ou difficilement ;
  • A des raideurs dans la nuque ou des hématomes (taches rouges ou bleues qui ne disparaissent pas en appuyant) ;
  • Vomit ;
  • A de la fièvre après une chute ;
  • A plus de 40 °C de fièvre ;
  • A de la fièvre pendant plus de 48 heures.

Une température élevée (plus de 39 °C) est plus dangereuse en bas âge. Donc, plus l’enfant est jeune, moins vous devez attendre pour consulter un médecin. Il est également important de toujours garder à l’œil les autres symptômes. Si sa fièvre dépasse 40 °C, elle peut perturber et endommager le cerveau ou d’autres organes.

Pour les bébés :

  • De moins de trois mois : consultez toujours un médecin si sa température dépasse 38 °C.
  • Entre trois et six mois : consultez un médecin si sa température dépasse 39 °C. À cet âge, les enfants ont en effet moins de résistance face aux infections et le risque de déshydratation est plus élevé.

Que pouvez-vous faire vous-même afin de baisser sa température ?

Lors d’un refroidissement, d’une angine ou d’une otite, on attache souvent trop d’importance à la fièvre. Observer comment votre enfant se comporte ou se sent donne en général une meilleure image de son état de santé qu’une simple mesure de fièvre :

  • En raison de sa température plus élevée, le corps se déshydrate plus rapidement que d’habitude. Assurez-vous que votre enfant boit suffisamment pour éviter une déshydratation, surtout si sa fièvre s’accompagne de vomissements ou de diarrhée.
  • Si votre enfant fait de la fièvre, il doit pouvoir évacuer cet excédent de chaleur corporelle. Ne lui enfilez donc pas de vêtements supplémentaires et ne le couvrez pas davantage.
  • S’il fait beau, votre enfant ne doit pas rester au lit et il peut sans crainte aller dehors. De légères activités et mouvements favorisent même la baisse de température. Les efforts importants sont déconseillés.

Les médicaments sont-ils recommandés contre la fièvre ?

La fièvre est une réaction naturelle de notre corps qui se défend contre des agents pathogènes. Pour que notre système immunitaire fonctionne de manière optimale, le mieux est donc de ne pas essayer de contrôler immédiatement cette fièvre. Le but d’un traitement contre la fièvre est surtout de vous sentir mieux, la baisse de température est secondaire.

Vous voulez mesurer la température de votre enfant ?

Il y a différents types de thermomètres, tous avec leurs propres avantages et inconvénients. Vous n’êtes pas sûr(e) de la meilleure façon de mesurer la température de votre enfant ? Parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien.

Source : MC